Chronique du maire du 11 mars 2017
10 mars 2017

Chronique du maire du 11 mars 2017

La parité et l’égalité pour un nécessaire équilibre

En cette semaine soulignant la Journée internationale des femmes, mon attention a été retenue par la sortie d’un groupe d’ex-parlementaires féminines qui réclament l’atteinte de la parité hommes-femmes à l’Assemblée nationale. Alors que cette parité est atteinte chez nous, et même dépassée, avec six élues siégeant au conseil, ce plaidoyer pour une parité qui devrait pourtant aller de soi, m’a fait voir tout le chemin qu’il reste encore à parcourir pour que les femmes puissent prendre la place qui leur revient au sein des instances décisionnelles. Il est difficile à croire qu’en 2017, dans une société qui se flatte d’être avancée, les femmes en soient encore à réclamer cette place, qu’il s’en trouve encore pour la leur refuser, par inertie ou en raison d’un refus de partager un pouvoir. Pour ma part, refléter l’équilibre des forces au sein de l’administration municipale est une question de principe incontournable qui ne saurait être remise en cause.

Nous devons continuer de défendre la parité et l’égalité jusqu’à ce qu’elles soient atteintes. Mais d’autres enjeux cruciaux nous interpellent aussi, dont celui, criant, de la violence faite aux femmes. Une lutte qu’il nous faut mener sans relâche, pas juste le temps d’une journée ou d’un mois dédié. C’est d’ailleurs dans l’esprit d’aider les femmes victimes de violence et de leur permettre de se reconstruire dans un environnement sécuritaire et inspirant, que nous avons repensé la configuration de la Maison Chénier-Sauvé pour accueillir le Centre La Mouvance, qui leur vient en aide. Je suis heureux de vous informer que les travaux de réfection avancent à bon train et que tout sera prêt pour les accueillir dès la fin de l’été.

Bien vôtre,

Pierre Charron

Retour aux actualités